. .
La fascination de la photographie au flash.

La mesure ombre-lumière

Les situations de contraste complexe perturbent le fonctionnement automatique du flash


Sur votre photographie, on distingue nettement un Maure et un Visage pâle, pourtant vous aviez en réalité photographié votre tante Frédérique et votre oncle Bernard. Manifestement, il s'est produit un important déséquilibre entre les valeurs claires et sombres de votre champ de mesure. Dans ce cas, vous avez la possibilité d'étendre la plage d'utilisation du mode automatique de votre flash.


Le capteur du mode flash automatique effectue une mesure intégrale, c'est-à-dire qu'il considère la luminosité moyenne de l'ensemble du champ de mesure, sans prendre en considération une zone particulière de l'image. Ainsi, vous êtes sûr que le mode automatique vous donnera toujours l'ouverture de diaphragme correcte lorsque la proportion ombre/lumière est proche de 1:1.
En revanche, si vous travaillez avec des contrastes extrêmement forts et placez dans le viseur un champ de mesure où le rapport ombre-lumière est totalement déséquilibré, la prédominance de la valeur claire fausse les résultats de mesure du mode flash automatique. Un personne habillée en noir devant un grand mur blanc apparaîtra encore plus sombre car le blanc sera la valeur déterminante de la mesure. En effet, le mode flash automatique décale la valeur claire dominante du blanc vers le gris et assombrit ainsi encore la personne déjà sombre. Une personne habillée en blanc devant un mur noir sera de la même manière surexposée, puisque le mode flash automatique essaie dans ce cas d'atténuer le noir prédominant de la photo vers le gris pour améliorer la luminosité. La personne en blanc apparaîtra encore plus blanche.


La grâce mise en lumière avec le flash Metz mecablitz : photographie de fleur de Katrin Sdun-Heinlein.

Dans ce genre de situations extrêmes, le photographe doit corriger le réglage. Pour photographier une personne habillée en clair devant un mur noir, il s'agira de diminuer l'ouverture de diaphragme réglée sur le flash d'une valeur par rapport à celle du boîtier (par ex. boîtier 8, computer 5,6). Le flash émet donc un éclair moins puissant, correspondant à l'ouverture de diaphragme inférieure, corrigeant ainsi la surexposition du sujet. Pour photographier la personne vêtue de noir devant le mur blanc, il faudra procéder à l'inverse en réglant le boîtier sur le diaphragme f/8 et le computer du flash sur le diaphragme f/11.

Une autre méthode pour résoudre ce type de difficulté consiste à passer en mode flash manuel et à régler sur le boîtier le diaphragme indiqué sur le calculateur d'ouverture du flash. Vous pouvez également déterminer le diaphragme du boîtier à l'aide de la formule du nombre guide

Ouverture du diaphragme = nombre guide : distance flash/sujet

. Avec cette méthode, les différentes valeurs de luminosité de la scène seront obligatoirement rendues correctement sur la photographie.