. .
La fascination de la photographie au flash.

L'effet yeux rouges

Un flash de mauvaise qualité provoque l'effet yeux rouges


Effet yeux rouges provoqué par le flash intégré d'un appareil photo

Vos sujets attrapent en général les yeux rouges lorsqu'ils regardent l'appareil photo plus ou moins en face et que vous travaillez avec un flash intégré. L'éclair illumine le fond de l'œil, la rétine remplie de sang devient visible à travers la pupille et est enregistrée comme une tache rouge par l'appareil photo.
En principe, pour une prise éclairée au flash direct, vous devez prévoir une luminosité générale relativement forte dans la pièce. Plus l'environnement est éclairé, plus les pupilles se ferment, cachant ainsi la rétine rouge sang.
Cependant, malgré un bon éclairage ambiant de la pièce, les différents pré-éclairs émis par les flashes intégrés ne suffisent pas toujours à garantir que la couleur naturelle des yeux de la personne photographiée sera préservée. Les pré-éclairs provoquent une fermeture des pupilles avant l'éclair final. Cependant, des essais ont montré que cette technique permet simplement de limiter l'effet yeux rouges, mais pas d'y remédier totalement.


Les flashes Metz mecablitz s'imposent !

En utilisant un flash externe Metz adapté, vous pourrez éliminer l'effet yeux rouges. En effet, les flashes Metz mecablitz sont équipés d'un réflecteur situé au-dessus de l'appareil photo qui, en cas de prise avec éclairage direct, dirige l'éclair non pas sur le visage du sujet mais légèrement au-dessus. Vous pouvez également séparer le flash externe Metz de l'appareil photo et le placer latéralement en l'éloignant suffisamment pour que l'éclair n'atteigne pas directement la rétine.
Enfin, vous pouvez aussi éclairer votre sujet indirectement. Les petits enfants, les bébés et les animaux doivent toujours être éclairés indirectement au flash. Leurs pupilles sont nettement plus ouvertes, ce qui implique qu'ils présentent une prédisposition à l'effet yeux rouges.